Le pouvoir magique de l’immunothérapie pour les enfants en rechute d'un neuroblastome

Ce projet a été sélectionné dans le cadre de notre appel européen : FIGHT KIDS CANCER 2022. Il est financé conjointement par Imagine for Margo, Kriibskrank Kanner Fondatioun et KickCancer.

Inscrivez-vous à RUN TO KICK 2022 et aidez-nous à financer ce projet innovant !

Malgré les traitements intensifs actuels, les chances de survie des enfants atteints d'un neuroblastome qui revient (ou rechute) restent inacceptables, avec moins de 20% des enfants qui guérissent durablement.

À ce jour, un seul nouveau type de médicament a été développé spécifiquement pour les patients atteints d’un neuroblastome et il est essentiel d'identifier de nouveaux traitements plus efficaces et moins toxiques.

L'essai clinique BEACON 2 permettra de tester deux nouveaux médicaments anti-cancer prometteurs qui seront associés à de la chimiothérapie.

Le premier médicament (bevacizumab) cible spécifiquement les vaisseaux sanguins qui permettent aux tumeurs de se développer et croître. En bloquant la croissance de ces vaisseaux sanguins, la tumeur n'aura pas accès à ses besoins élevés en nutriments, ce qui ralentira ou empêchera sa croissance et entraînera finalement la mort des cellules cancéreuses.

Le second médicament (dintutuximab bêta) est un médicament d'immunothérapie qui permet aux globules blancs (notre système immunitaire) de reconnaître les cellules cancéreuses comme étrangères à l'organisme du patient. En effet, comme les cellules cancéreuses sont des cellules mutées dérivées de nos propres cellules, notre système immunitaire n'est pas capable de les détecter comme dangereuses et, par conséquent, ne les attaque pas. Toutes nos cellules propres (normales ou mutées donc cancéreuses) possèdent des « points de contrôle » qui permettent à nos globules blancs de les reconnaître comme "cellules propres" et d'empêcher leur attaque. Ce second médicament se fixe sur une molécule présente à la surface des cellules du neuroblastome, et va ainsi masquer son "point de contrôle". Lorsque les globules blancs du patient passeront devant les cellules du neuroblastome, ils ne les reconnaîtront plus comme « cellules propres » et, par conséquent, les détruiront.

Comme l'essai clinique BEACON 2 vise à recruter 160 patients, il permettra de déterminer lequel de ces deux traitements est supérieur dans un grand groupe de patients. Il s'agit d'une étape essentielle pour changer les pratiques, afin que le traitement puisse être administré par les médecins à grande échelle en Europe après l'essai. Cet essai permettra également de mettre au point de nouvelles combinaisons de médicaments qui amélioreront l'efficacité de l'immunothérapie, ce qui devrait permettre de guérir davantage d'enfants avec moins d'effets secondaires.

Le pouvoir magique de l’immunothérapie pour les enfants en rechute d'un neuroblastome

  • Financement: €1,5 million
    Plus de 85% de vos donations financent la recherche ou nos activités de défense des enfants atteints du cancer, moins de 15% sont utilisés pour notre administration.
  • Durée: 3 ans
  • Pays: GB, FR, CH, BE, DK, IE, NL, ES, CZ, IT, NO, IL (Australie et Nouvelle-Zélande non financés par KickCancer)
  • Maladie: Neuroblastome
  • Statut: À ouvrir

Other Projects